Villeneuve lez Avignon (FR)
Partagez

Escapade à Avignon : ma parenthèse secrète et gourmande à l'Abbaye St-André

par Angels And Cole 06-06-2018

Dominant la Provence, face à la cité des Papes, sur les hauteurs du Mont Andaon, s’érige l’Abbaye Saint André au cœur du fort éponyme. Rénovée depuis 100 ans par la même famille, l’Abbaye est classée monument historique et surtout jardin remarquable avec 2 étoiles au guide vert Michelin. Connu des habitants de la Région, ce lieu d’exception à la vue époustouflante, l’est moins des touristes qui lui préfèrent Avignon et son fameux pont (Je suis sympa, je vous fais grâce de la chanson). Tant mieux pour nous les Angels car rien ne manque à cette visite surtout depuis l’ouverture de l’Hortus Café, une cuisine au jardin des plus savoureuses. Mais shut, c'est notre secret...

Il est des lieux qui inspirent, l’Abbaye Saint André est de ceux-ci. On n’y vient pas par le fruit du hasard, la balade se mérite. Mais quel bonheur de découvrir cette place ou l’expression « Art de Vivre » prend tout son sens. Car on n’a qu’une envie, c’est d’y rester. Pour s’offrir non pas une parenthèse mais plusieurs. Une journée où l’on prend son temps et savourer la chance de connaître cette adresse d’initiés. Et moi, j’ai eu beaucoup de chance car en plus, c’est Marie Viennet, la maitresse des lieux qui m’a fait l’honneur de me raconter son histoire, anecdotes comprises…

La parenthèse gourmande, la cuisine au jardin de l’Hortus café

A l’ombre des arbres de Judée, dans la cour d’honneur de l’abbaye Saint-André, vient tout juste d’ouvrir l’Hortus café. Une cuisine maison signée d’une main pétillante et gourmande à l’image d’Alexia Buonvino, la Chef italienne. Les plats sont tous réalisés à la minute à partir de produits de saison, issus d’une agriculture bio ou raisonnée voir même développés spécialement par elle en collaboration avec les producteurs locaux. Son crédo ? « Apporter un coin de bonheur dans l’assiette ». Vous l’aurez compris sa cuisine est un geste d’amour et croyez-moi on en redemande !

Mais le pire, c’est qu’elle nous donne envie de refaire ses recettes. Enfin, si on arrive à reconnaitre ses ingrédients magiques. Tous les plats nous réservent des surprises y compris les sauces. Une cuisine simple et colorée aux reflets des jardins de l’Abbaye. Elle utilise ainsi des aromates salés comme la sauge ananas ou le thym dans des recettes sucrées. La meilleure illustration est celle de l’assortiment de gâteaux. J’ai eu la chance de le découvrir… un régal avec cake au citron et sauge, gâteau aux pommes et thym, sablés à la farine de pistaches ou d’amandes, cookies aux pépites de chocolats et farine de châtaigne... J’ai été obligée de tout goûter. C’était trop dur les Angels.

L’ardoise affiche aussi tartine de chèvre bio au miel et pousses d’épinards avec bacon grillé, bagel noir au saumon et courgettes grillées ou encore salade de pois gourmands aux asperges et aux fraises avec mozzarella di bufala… Le régal !

  • Ouvert de 10h à 18h, tous les jours sauf le lundi, de mai à Octobre
  • Café uniquement accessible aux visiteurs de l’Abbaye ou aux Avignonnais qui détiennent le Pass annuel (ben oui, c’est pour ça qu’on y est vraiment tranquille).
  • Entrée à l'Abbaye : 7€ (plein tarif)
  • Restaurant : 6€ à 15€ / 7€ (goûter)
  • Réserver même si Alexia saura toujours combler vos papilles car avec elle quand y en a plus, y en a encore...
  • Les groupes sont gâtés avec une formule panier pique-nique surprise en fonction de l’inspiration et du marché de la Chef

La parenthèse botanique dans les jardins d’exception

Après ce joli festin, l’heure de la sieste aura sonné. C’est le moment d’aller se prélasser dans les jardins. Il faut dire qu’ils ont installé des chaises longues sur les terrasses belvédères à la vue panoramique sur la vallée du Rhône (ne me demandez pas la photo, je l’ai raté). Il parait que beaucoup d’habitués viennent là pour lire. Alors je m’imaginais revenir avec un peu de lecture à l’ombre d’un if, savourer le silence du Parc. Je crois que c’est ça la définition du luxe. Prendre le temps. Enfin dans mes rêves. Et quand la vue vous aura lassé (lol ça c’est juste pas possible), n’oubliez pas de déambuler dans les 2ha de jardins remarquables : parterres italiens romantiques, allées méditerranéennes, champs d’oliviers… écoutez les oiseaux, pensionnaires officiels des jardins et respirez la beauté de la Provence (parfaitement la Provence se respire, c’est connu).

La parenthèse historique, d’un simple ermite à une abbaye royale

Tout commence au VIe siècle avec l’ermitage de sainte Casarie sur le mont Andaon (ne me demandez pas ce qu’elle représente, j’ai oublié). Tout ce que je sais, c’est que grâce à cela, s’ensuit une évolution pendant presque 800 ans où l’abbaye d'abord bénédictine deviendra royale puis une gigentesque abbaye mauriste dont il reste un prodigieux palais abbatial. Vers 1800 malheureusement, la révolution en détruira la majorité. Pour l’anecdote, un commerçant va notamment revendre une grande partie des pierres qui serviront…à la construction de nombreuses maisons de la région.

L’abbaye ne connaitra son renouveau qu’à la suite de son acquisition en 1916 par Gustave Fayet, aïeul de la famille actuelle. Beaucoup de tracés ont été restaurés grâce à l’incroyable travail de Roseline Bacou, petite fille de Gustave Fayet et conservatrice au musée du Louvre. Mais l'Abbaye telle qu'on l'imagine n’existe plus vraiment, il ne reste que les jardins et la (très très) petite chapelle de Sainte Casarie cachée sur les hauteurs, dans la végétation. Pour le reste, c’est à votre imagination de fonctionner mais parole d’Angels, ça vaut le détour.

La parenthèse religieuse, une messe atypique

Une fois par an, le lundi de Pentecôte, la messe y est encore célébrée. Mais savez-vous dans quel endroit exactement de l’Abbaye ? Si vous ne savez pas, c’est que vous n’avez pas lu le paragraphe précédent… comme il ne reste que les jardins (merci ceux qui suivent), la messe se célèbre… dans les jardins, sous les oliviers. Je vous ai mis la photo pour que vous puissiez vous projeter dans ce lieu enchanteur (celle-là, je l’ai réussie). 

La parenthèse culturelle, au plus près de la nature

De mars à octobre, l’abbaye est animée par de nombreux événements artistiques : expositions, concerts, conférences et même une visite de nuit à la lanterne ! Le plus original, c’est la salle d’exposition elle-même. Elle se trouve dans les anciennes cuisines de l’Abbaye. C’est très amusant de découvrir entre deux tableaux la cheminée et le four à pain de l’époque…gigantesques, d’une totale démesure comme devait l’être ce site du temps de sa splendeur.

Je pourrais encore continuer mais le mieux les Angels, c'est d"'y aller !!

 

CONCOURS ANGELS AND CO x ABBAYE SAINT ANDRE : 2 REPAS A GAGNER !!! RV sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram

 

Envie de découvrir sur ce Blog d'autres articles Lifestyle et Voyage  ? 

- Pourquoi visiter le déjanté Musée Dali à Figueras

- La suite de ma visite de Figueras sur les traces de Dali


www.abbayesaintandre.fr

par Angels And Co

Partagez
Le délicieux restaurant Hortus Cafe d’Alexia Buonvino et Marie Viennet maitresse des lieux - Abbaye Saint Andre - Villeneuve lez Avignon Escapade à l'Abbaye Saint Andre - Villeneuve lez Avignon Les jardins remarquables 2 étoiles au guide vert Michelin - Abbaye Saint Andre - Villeneuve lez Avignon Messe sous les oliviers - Abbaye Saint André - Villeneuve lez Avignon Escapade historique, culturelle et religieuse à l'Abbaye Saint Andre - Villeneuve lez Avignon